Nous les mecs. Essai sur le trouble actuel des hommes de Daniel Welzer-Lang

Par Claire-Lise Gaillard

« Une révolution à finir ensemble » (p. 7), voilà ce que se propose d’exposer Daniel Welzer-Lang, sociologue spécialiste des études sur les masculinités. Nous, les mecs. Essai sur le trouble actuel des hommes s’inscrit dans la continuité des travaux de l’auteur1, qui retracent les avancées des théories féministes sur le patriarcat, l’oppression des femmes et la domination masculine. Il y oriente l’analyse sur les hommes et le masculin. Au sein des études de genre, les travaux sur la virilité ont dans un premier temps été en reste, inspirant cette réflexion à Françoise Héritier : « Pour moi, anthropologue, une de mes toutes premières interrogations […] a porté sur l’absence d’étude systématique de l’âge d’homme et de la masculinité proprement dite, dans les travaux historiques, sociologiques, anthropologiques. Il va tellement de soi que c’est le référent ultime qu’il est inutile d’en parler »2. Dans les divers champs disciplinaires, les travaux sur la masculinité se multiplient cependant depuis quelques années, et le retard se comble.
Continuer la lecture de Nous les mecs. Essai sur le trouble actuel des hommes de Daniel Welzer-Lang

Lecture de Testo Junkie de Beatriz Preciado

Par Paul BROCART

Testo Junkie, de Beatriz PRECIADO, Grasset, Paris, 2008.

EN ACTE

« Je donne à lire ces pages qui relatent des croisements de théories, molécules, et affects, pour laisser trace d’une expérience politique dont la durée exacte a été de 236 jours et nuits et qui continue aujourd’hui sous d’autres formes. » (p.12)

 
Continuer la lecture de Lecture de Testo Junkie de Beatriz Preciado

« Des mots pour le… la dire » – Apéro­conférence de l’IEC, 04/02/14

Par Lucy MICHEL 

Mardi 04 février 2014, le restaurant La Baleine accueillait à Paris un apéro-conférence de l’Institut Émilie du Châtelet sur le thème suivant : « Des mots pour le… la dire ».
Au point de départ de cette réflexion, un constat simple : on ne sait pas toujours comment désigner les femmes, et on ne sait pas toujours reconnaître les femmes sous les termes masculins qui les désignent.Pour animer le débat, trois intervenantes d’horizons différents : une politologue (Claudie Baudino), une linguiste (Béatrice Fracchiolla) et une comédienne-chercheuse (Aurore Évain). Toutes trois s’intéressent à la façon de nommer les femmes dans des domaines traditionnellement masculins : au centre de ce problème, on trouve la question des noms de métiers.

Continuer la lecture de « Des mots pour le… la dire » – Apéro­conférence de l’IEC, 04/02/14

Compte-rendu de la journée « Ouvrières, ouvriers » à l’ENS de Lyon

Par Vincent BOLLENOT, Paul BROCART et Irène GIMENEZ

Le 23 janvier 2014, s’est tenu à l’Ecole Normale Supérieur de Lyon une journée d’étude, «Ouvrières, ouvriers», organisée par l’équipe Genre et Société du laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LAHRHA) et le comité de rédaction de CLIO Femmes, Genre, Histoire, en lien avec la parution du numéro 38 de la revue. Le matin, les rédacteurs présents ont présenté les articles et expliqué leur démarche et leur situation historiographique. L’après midi a été consacrée à une intervention de Michelle Zancarini-Fournel (« Les Reines du travail stéphanoises et villeurbannaises : du renversement des rôles de genre au conformisme moral (fin XIXe – années 1930) »), puis à celle de Mirta Zaida Lobato (« Beauté féminine, travail et politique sous le péronisme »). Enfin, Anne Monjaret a discuté de ces deux interventions, réinterrogeant du point de vue de l’ethnographie et de l’interdisciplinarité le titre de l’après-midi : « les reines du travail : variations d’un rite dans l’espace et dans le temps ».

Continuer la lecture de Compte-rendu de la journée « Ouvrières, ouvriers » à l’ENS de Lyon