Archives par mot-clé : éducation

Journée « Qui (dé)fait le genre en éducation? »

La journée « Qui (dé)fait le genre en éducation? » a été organisée à l’ENS de Lyon le vendredi 30 janvier 2015. Vous trouverez ci-dessous l’argumentaire, le programme ainsi que les enregistrements audio des interventions.

Continuer la lecture de Journée « Qui (dé)fait le genre en éducation? »

Stop à la rumeur: parlons de genre

Stop à la rumeur: parlons de genre, par Anne-Charlotte Husson.

Cet article avait été initialement publié sur labogenere.fr en janvier 2014.

Il en a déjà été question sur ce site : depuis 2011, la controverse sur le genre prend de l’ampleur. Elle est née dans des milieux catholiques, s’alarmant de l’introduction du concept (« genre ») dans des manuels de SVT (voir à ce sujet le dossier « La querelle des manuels scolaires » sur le blog d’Anthony Favier, Comprendre le genre catholique). Elle a trouvé un nouveau souffle avec le mouvement « Manif Pour Tous » qui, comme de nombreux/euses opposant·e·s à l’ouverture du mariage pour les couples de même sexe, voit dans ce projet la marque d’une « théorie du genre » à l’oeuvre dans les politiques publiques.

Continuer la lecture de Stop à la rumeur: parlons de genre

Entretien avec Angélique Maillavin, masterante en histoire du genre

Angélique Maillavin, Encadrer les loisirs des filles et des garçons à Lyon (1919-1943) : le rôle de la municipalité dans le péri-scolaire, sous la direction de Marianne Thivend, Université Lyon Lumière 2, 2015, 237 p.

Entretien avec Angélique Maillavin,

chercheuse débutante en Histoire du genre.

Entretien mené par Lola Grynberg-Prestat

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, la France adopte en juillet 2013 la « Loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République ». Mise en place progressivement dans les années suivante, elle prévoit notamment un fond en faveur des municipalités pour contribuer au développement d’une offre d’activités périscolaires intégrées dans « un projet éducatif territorial » et conçues comme « prolongeant le service public de l’éducation, et en complémentarité avec lui [1]».

Coïncidence ou pas, c’est aussi à l’’été 2013 que débute la recherche en histoire d’ Angélique Maillavin, masterante « Matilda » [2]  à l’Université Lyon 2, sur le rôle de la municipalité dans le « péri-scolaire de loisirs » de 1919 à 1943 à Lyon. Soutenu en 2015, sous la direction de Marianne Thivend, son mémoire s’attache à poser la question du genre dans les débuts de l’encadrement public des loisirs des filles et des garçons, à travers une étude précise des colonies de vacances et des garderies[3].

Angélique Maillavin est aussi animatrice auprès d’enfants, elle est également très engagée depuis plusieurs années au sein du Groupement national estudiantin d’enseignement aux personnes incarcérées (Genepi). Se destinant à être professeur d’Histoire-Géographie du second degré, ce sont sous ces multiples casquettes qu’elle répond ici à mes questions.

Continuer la lecture de Entretien avec Angélique Maillavin, masterante en histoire du genre