Conférence «Introduction aux Trans Studies»

La conférence a été organisée en partenariat avec l‘Observatoire  des Transidentités, donnée par Karine Espineira et Arnaud Alessandrin le vendredi 27 février 2015. Vous trouverez la vidéo de l’intervention ci-dessous.

Développées au États-Unis depuis les années 1990, les transgender studies francophones sont balbutiante, particulièrement en France. Longtemps cantonnées aux seules disciplines médicales, psychiatriques et psychanalytiques dans le contexte français, les questions trans s’ouvrent aux Sciences humaines et sociales sans compter les apports épistémologiques proposés par les personnes trans elles-mêmes. Au-delà des théories sur les transles études avec et par les trans ouvrent un nouveau champ de réflexion. Une introduction aux trans studies se doit d’éclairer cette triple dimension.

Karine Espineira est chercheure associée au LIRCES, à l’Université de Nice-Sophia Antipolis où elle a soutenu une thèse en Sciences de l’information et de la communication sur les transidentités. Ses travaux portent sur les constructions médiatiques des trans et sur l’émergence des transféminismes. Elle a publié l’essai La transidentité, de l’espace public à l’espace médiatique (2008) et coordonné l’ouvrage  Quand la médiatisation faire genre  avec L. Biscarrat & Al. (2014). Depuis 2012, Elle dirige également, avec M-Y. Thomas et A. Alessandrin Les cahiers de la transidentité.

 Arnaud Alessandrin est chargé de cours à l’université de Bordeaux où il a soutenu une thèse de sociologie sur les transidentités. Il est actuellement post-doctorant à l’université Jean Jaurès (Toulouse). Ses travaux portent sur le genre, la santé et les inégalités. Il a récemment dirigé les livres La transyclopédie avec K. Espineira et M-Y. Thomas (2012),  Géographie des homophobies  avec Y. Raibaud (2013) et  Genre ! avec B. E-Bellebeau (2014).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.