Conférence de Pinar Selek

La conférence de Pinar Selek « Réfléchir sur les dominations et les résistances :l’exemple du mouvement féministe en Turquie » a eu lieu le 27 janvier 2015 à l’ENS de Lyon dans le cadre du séminaire « Intimité, politique, agentivité », organisé par Boris Gobille, Anne Verjus et Christine Détrez. Vous trouverez ci-dessous un enregistrement audio et une présentation.

L’examen de la Turquie nous expose de riches exemples qui dévoilent les articulations du patriarcat avec le capitalisme, le nationalisme, le militarisme et l’hétérosexisme, qui, avec de différentes institutions et différents mécanismes, forment, définissent et reproduisent les divisions entre les sexes conformément aux besoins des structures dominantes. Je montrerai, par exemple, comment l’aspect nationaliste et militariste du processus de modernisation qu’a connu la Turquie est en lien étroit avec la construction des identités sexuées, comment les relations entre les femmes, les hommes, les familles et l’État, s’établissent au gré des nécessités nationales. J’aborderai également la façon dont le mouvement féministe représente une dissidence inédite pour la structure républicaine, car son projet qui va bien au-delà de la lutte pour l’égalité, remet en cause, pour la première fois, cette émancipation conçue pour servir la Nation, et avec elle tout l’ordre social. Nous verrons enfin comment ce mouvement est devenu l’initiateur d’un nouveau cycle de contestation dans l’espace militant dans ce pays.

 


Une réflexion sur « Conférence de Pinar Selek »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.